repas froid

tremblant sous la pluie
assis sur un sac
sucer la moelle des choses
et s’écœurer de néant

jusqu’à la nausée

il ne serait pour se réchauffer
que de briser son âme en trois morceaux
comme des fagots de brindilles

d’écorcher le silex
sur le tissu carbonisé
de souffler un peu et
de pouvoir s’enflammer

mais l’eau détrempe tout
et le bois jusqu’au cœur

jusqu’à la nausée

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s