23h47 café de la gare

23h47
Là bas, dans le café désolé
la lèvre un peu tremblante
l’inspire au bord des pleurs
elle fume sur la banquette
une cinquième cigarette,

lisse des doigts ses cheveux blonds cendrés,
et fixe le vide froid, les papiers gras,
les quais qui se perdent dans le noir

et dans le journal abandonné
ces brèves de nuit.
23h48

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s