hypnose gnosis

comme l’inconfortable terreur
d’un liquide dans les cathéters
d’une sonde d’intubation
d’une paralysie du sommeil

des mécaniques immenses, des horloges folles
perdent les temps circadiens,
concassent les calendes
comme les cailloux

des marchands de sables noirs
brûlent les yeux
ensablent les larmes
saupoudrent la mer

on ne sait déchiffrer
le mystère vert dans l’oeil d’un chat

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s