ka boum ka boum

je l’entends après l’école
la terre comme un tam-tam
qui bat et palpite

nulle part où se cacher
dans les poussières solaires

les lais, les rayons, les sagaies
toujours assaillent
mais tout ce qui se délabre

des chants de l’hypocras
des épées, des candélabres,
à la danse inverse de l’hippocampe
le chevreuil ou le chèvrefeuille

moi qui n’ai ni nom
ni visage
comment le saurais-je ?

J’entends l’être qui persiste et devient
je l’entends et n’y puis mais

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s