ensemble moonshine

A épouser la nuit tombante, mendiants
d’un alcool impossible et frelaté
d’un éclair de lune passé en contrebande

nous serons, mon amour,
les clowns et les chiens savants,
les sages miséreux, aux paroles de cadavres.

Mais lorsqu’au sommet de tes cuissardes luisantes
je boirais les phénols ambrés d’un islay profond

nous rirons et nous crierons
jusqu’à terrifier les aubes.

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s