shoegaze

les cordes d’une basse raturent la nuit
isolé derrière des murs de son

ne plus jamais lever les yeux
ne plus voir les ruines et l’envie

fixer le sol incertain et sentir
des flux d’émotions
des sanglots peut-être
des mots pâles
basse fidélité
– quoi d’autre à présent –

des souvenirs évanouis
des ombres bleutées
sur les photos surexposées
– quoi d’autre à présent ?

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s