éthers

je les connais

là-bas dans leurs alambics
ils distillent
les lumières froides

le sourire triste d’un masque mortuaire
un reflet dans une flaque d’hiver
j’étais des leurs
j’étais des leurres
une bribe de visage
et quelques mots inaboutis

les larmes d’un sténopé
qui font déteindre les couleurs

j’étais des leurres
et me retire
suivant la vague et la suivante
d’encre et d’écume vers le large
vers l’appel

tristesse : les mots manquent

l’absence de toi
comme une liqueur
une vodka glacée
qui brûle les entrailles
mais jamais ne réchauffe

que ne puis-je en imbiber une mèche
brûler ton absence
dans une flamme dansante

oh te susciter encore
dans un éclat d’or
te faire venir
te faire jaillir
te faire jouir
m’enflammer avec toi
et disparaître

au dernier souffle d’un dragon

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s