proxy

au désert de régolithe et poussières
erre, vogue vague et vaque pâle
un centaure approximatif
transneptunien
et dit s’approcher d’outre l’océan
ce qui l’agite et l’attire
sagittaire comme reflet qui se trouble

est-ce, n’est-ce pas
un masque qui attige ?
et qui viendrait de là-bas,
qui ne vienne d’ici ?

oh, d’altaïr et proxima
il rêverait, rêve encore, la conjonction
comme un bleu de bengale
une danse de fantôme, de flamme folle

mais c’est un songe à ne pas nourrir
l’aigle s’est envolé
les étoiles sont vieilles
et leurs yeux sont secs

et proxima solitaire interroge
les visitandins d’outre-mer :
qui, qui vient voir le centaure ?

Publié par

Petit être

"je suis un être / entouré des forces magiques / de toutes choses / là où je marche / un phoque respire / un morse hurle / une perdrix des neiges jacasse / un lièvre se blottit / moi petit être / entouré des forces magiques / de toutes choses / un être minuscule / ne sachant rien faire / ridicule et bon à rien"