dormition

et comme dans mes rêves d’enfant
dansant dans le ciel et l’écume,
tout au bout du cordon sableux
un château de nuit,
ombres de palais de poupées
de dragons et de chevaliers
tintagel, en attendant avalon
sa quiescence
et les bras de morgane
où ?

νοῦς

ce qui est sur des rail, ce qui est chaos ;
temporaires, les dualités
même « le début » et « la fin »
des poignées d’atomes
synthèse granulaire

et ce qui va suivre
n’est qu’une farce potache

[- ni quark ni jag]