νοῦς

ce qui est sur des rail, ce qui est chaos ;
temporaires, les dualités
même « le début » et « la fin »
des poignées d’atomes
synthèse granulaire

et ce qui va suivre
n’est qu’une farce potache

[- ni quark ni jag]

la mer d’étoiles



bien sûr,
je pense à l’homme rayon
comme on peut bien-pensant courtiser
la révolution et le château de D
sous l’étoile de mer, le squelette
étêté
ricane de tous ses os


rêverb’

mieux vaut se confier aux murs
leur narrer des blagues absurdes
les regarder sourire, s‘émouvoir

message sans réponse
oh, on voudrait croire,
il ne faut pas,
que les courriers ne sont pas arrivés

vol de nuit
et le cauchemar
de füssli, ce qui fut, ce qui fuit
diodes et larmes, ahahaha,
les cibles clignotent sans lendemain
et neige et fuzz estompent le buzz

Continuer la lecture de rêverb’