fleur d’ail[es]

œufs dans le même panier
nouveaux nés flamands roses
inflorescences : ce qui fleurit à l’intérieur
promesse de vol

newton island

la chute un temps figée
d’une coco givre, bleu pâle
newton la voyant flotter
aurait inventé l’apesanteur,

de quoi faire de l’horizontale
un doute délicieux

victor, irénée,
je chemine à pas de loup
l’edda poétique, son mystère,
des tutoiements au détour des maux,
un vieux film noir et blanc, l’image saute :
les drames intimes d’une maison de poupées

et pourtant impossible de se départir
de cette impression de toucher au cœur
de n’avoir rien à faire là

et pourtant aussi spiegel
omnis mundi creatura
cette blessure que je connais,
section siamoise pour gémeau trahi,
enfin, je crois

et ce souvenir
d’avoir brûlé,
hélium

tache huile

paréidolie d’une palette
visage brusque et busqué
salvatore sfumato
pas de bouche,
masque à l’estompe
de ténèbre et térébenthine

scarborough fairy

to one who leaves where

sous la neige,
bien sûr, la fleur mystique
et le thym, la sauge et le romarin…
ce tas de bruyère aussi,
où gît la somme des impossibles
plus qu’un tapis, qu’une chemise de baptiste
une couche de neige épaisse et qui craque sous le pas

sous la neige ou dans la brume
quelque chose qui luit
un souvenir mélancolique

remember me
– là, commence l’impossible

kriss

égrise-matou dès potron-minet
sourire sous gris
j’ai tenté d’imaginer
l’improbable embâcle d’un son
un miaulement comme une lame
qui cristallise
se fige dans la glace

detuned


au pied des mots, de leur monolithe
lever les yeux comme gèle l’heure d’hiver
voir une passante, un éclair et puis la nuit,
les formes rondes d’une venus
brassempuy balançant le feston et l’ourlet
lespugue ou losange, la suivre tandis qu’elle s’aventure
à la lisière, et la lisière, toute lisière,
est une aurore boréale
dans les nuages de neptune

sagesse par k.o.

pèlerinage d’un matin de soleil,
avant de taire le fracas du monde
d’infuser l’été dans le léthé

anne au fossile
de géante gazeuse
– volatilisée.

memento mori,
leçon d’humilithé :
théine de l’être out
– retiré() ?