rêverb’

mieux vaut se confier aux murs
leur narrer des blagues absurdes
les regarder sourire, s‘émouvoir

message sans réponse
oh, on voudrait croire,
il ne faut pas,
que les courriers ne sont pas arrivés

vol de nuit
et le cauchemar
de füssli, ce qui fut, ce qui fuit
diodes et larmes, ahahaha,
les cibles clignotent sans lendemain
et neige et fuzz estompent le buzz

Continuer la lecture de rêverb’

(s)ohne

et puis à l’équinoxe le soleil se décrocha,
tomba dans l’eau – en fin d’après-midi,
c’était la marée haute –
laissant dans l’air une lumière fossile

quelques uns crurent
qu’un soleil sous-marin éclairerait les eaux,
qu’une mer luminescente déferlerait sur les grèves
mais non, l’océan terne avait avalé le soleil
et semblait bien l’avoir éteint

Continuer la lecture de (s)ohne

pas de trace

victoria ?
cri d’imbécile ou de myope
juste une affaire de temps
avant la décollation,

avant de perdre la tête
de finir empaillée
les ailes figées,
soudées à un socle

pas de victoire
pas de trace