déception ?

cela viendra soudain
comme une attaque de loup
voici les jours où nous ne voudrons plus

les jours où nous voudrons plus –
restaurer le sanctuaire,
rétablir le culte, ranimer la flamme
et protéger l’enceinte

et voudront plus
les filles aux joues pâles
lèvres rouges et lunettes noires
et leurs guitares de colères
basses comme des souterrains

et voudront plus
les pianistes hâves
sur leurs pianos mélancoliques
les peintres au désespoir
les artistes fatigués d’écrire

inventeront de nouveaux sons
des couleurs jamais vues
iront au-delà, franchiront les murs
avec un appétit d’oiseau migrateur
la passion des défricheurs

et puis viendront
les hypocalypses pulvérulentes
d’ocre et cobalt
des cavalières anodines
et des divas guerrières

bien en deçà peut-être
de ce que l’on espérait